Accueil |Forum

Tous droits réservés Calimera -BouliAna.com ©Mise à jour : 9 nov. 2012

Définitions

T.C.A. = Trouble du Comportement Alimentaire.

Les TCA englobent l'anorexie (anorexie restrictive + anorexie-boulimie dite avec vomissements) la boulimie (avec et sans vomissements) et la compulsion alimentaire. Il ne faut pas confondre ces différents troubles

L'anorexie mentale répond à une volonté active de restreindre son alimentation et de perdre du poids. Il peut s'agir d'anorexie restrictive (la personne ne mange quasiment rien) ou d'anorexie-boulimie (la personne mange très peu, et compense les apports de nourriture voire les éventuelles de boulimie par des vomissements).

C'est un moyen d'anesthésier sa souffrance et de mettre à distance un trop plein d'émotions. La pathologie doit être analysée au regard du parcours de vie qui dans bien des cas est particulièrement difficile, voire traumatique. L'anorexie est ainsi une stratégie d'adaptation à un vécu difficile de la réalité présente ou passé, une pulsion de vie qui se mord la queue. L'anorexie n'est pas un suicide à petit feu, c'est au contraire le moyen que la personne a trouvé pour aller mieux, un moyen désespéré de survivre et de faire face à une souffrance.

La crise de boulimie est la consommation en un temps court d’une quantité importante d’aliments non choisis, sans plaisir, sans faim ni rassasiement, avec un fort sentiment de perte le contrôle et de culpabilité. Elle est parfois suivie de vomissements, ainsi que de stratégies visant à brûler les calories ingurgitées. La crise est associée à d’un dégoût de soi qui peut conduire au suicide.

Des troubles du comportement alimentaire à surveiller de près...

L'anorexie :

L'anorexique est avant tout angoissée à l'idée de prendre du poids. Tous les moyens sont bons pour maigrir: compter et réduire de plus en plus les calories, faire du sport à l'excès, s'activer par tous les moyens possibles... Elle peut perdre jusqu'à 30 % de son poids initial, elle s'isole, fuit les repas, ne mange que rarement en public, et devient irritable quand on aborde le sujet de la nourriture...Quand on lui fait remarquer qu'elle a maigri, elle masque la vérité en disant qu'elle est simplement un peu fatiguée.

--> L'anorexie mentale c'est la volonté de restreindre son alimentation et de perdre du poids alors qu'on est déjà mince, voire maigre. L'anorexie se traduit par un amaigrissement, la peur de grossir et le rejet de son corps, un poids insuffisant, et une aménorrhée (interruption des règles).

L'anorexique manifeste, malgré un état de dénutrition, une grande activité physique et intellectuelle, un déni de la fatigue, et un certain état d'excitation. L'anorexie, après une période d'hyperactivité, conduit souvent à la dépression.
En ne mangeant pas, l'anorexique organise et contrôle un vide qu'elle situe au niveau corporel afin de se défendre d'un vide ou d'une angoisse au niveau psychique.

L'anorexique se trouve toujours trop grosse et son désir éperdu de minceur la pousse à réduire de plus en plus son apport alimentaire...mettant en danger sa propre existence.

Des signes d'alerte qui ne trompent pas:

· Elle a perdu du poids (souvent 20% du poids initial) et refuse de reprendre quelque kilo que ce soit.

. Elle lutte en permanence contre la faim; au début de la maladie, il n'y a pas de perte d'appétit mais celle-ci survient quand l'anorexie s'est installée.

. Elle n'a plus ses règles.

. Elle se cache sous des vêtements amples. Elle a souvent très froid... Elle est très très active.

. Elle trouve toujours de bonnes excuses pour ne pas s'alimenter : "Je viens juste de manger avec un copain" ou tout simplement "je n'ai pas faim", et elle peut même répondre de manière agressive pour éviter qu'on ne lui refasse ce type de réflexion.

. Elle reste rarement à table et a du mal à manger en public. Elle se lève souvent de table, et fait d'éventuelles escale dans la salle de bain pour se faire vomir.

· A table, elle se sert des portions minimes de nourriture. Elle fait parfois semblant de manger et dissimule ce qu'elle n'avale pas. Elle saute les repas et évite aussi de manger en public.
· Elle se vante éventuellement de ne manger que des aliments "sûrs" comme les pommes et les yaourts et rejette tout aliment gras.

Il existe deux formes d'anorexie :

L'anorexie restrictive est la plus dangereuse, elle se complique d'une dénutrition grave pouvant mener au décès (10 à 15 % des cas). L'amaigrissement est très rapide.

L'anorexie-boulimie entraîne une dénutrition moins rapide et moins sévère, elle attire de fait moins l'attention, mais les vomissements accentuent les manques en calcium et en potassium. La personne, se pliant à une restriction alimentaire anormale, "craque" comme poussée par une pulsion irrépréssible. Ensuite, assaillie par la culpabilité et la peur de grossir, elle se fait vomir pour éviter la prise de poids.

Pour en savoir plus sur l'anorexie, cliquez sur l'image suivante :

 

La boulimie :

La boulimie apparaît souvent aux environs de 18 ans. La jeune femme conserve un poids normal grâce aux subterfuges tels les laxatifs, coupe-faim, diurétiques, vomissements, périodes de jeûne, exercices physiques intensifs...

La boulimie consiste en des épisodes de compulsion alimentaire (crises), au cours desquels la personne mange une très grande quantité de nourriture de manière incontrôlée. Ensuite, elle utilise souvent des moyens pour éliminer l'excès de calories ingérées, en se faisant vomir, en utilisant des laxatifs ou des diurétiques, en faisant de l'exercice physique ou en s'imposant des restrictions alimentaires de type anorexique. Les préoccupations concernant le corps, la minceur, sont omniprésentes et obsédantes. La peur phobique de grossir est liée à une image du corps altérée. La personne boulimique perçoit son corps comme la cause de ses problèmes d'adaptation.
Les crises boulimiques peuvent causer un sentiment angoissant de perte de contrôle. Les vomissements, qui permettent de maigrir tout en mangeant, sont renforcés par l'illusion d'une maîtrise de soi retrouvée.

Il existe deux types de boulimie, avec ou sans vomissement.

Des signes d'alerte :

· Elle se lève constamment de table et disparaît pendant quelques minutes
· Elle va systématiquement aux toilettes ou dans la salle de bain après les repas
· Elle achète des quantités de nourriture qui disparaissent rapidement.
· Elle a de nombreuses caries dues à l'acidité des vomissements
· Elle a parfois une enflure au niveau de la mâchoire et des joues
. Elle peut aussi être bouffie, avoir les yeux gonflés.
. Elle a parfois une éraflure sur sa main droite au-dessus de l'index (due à ses dents qui blessent sa main lorsqu'elle se fait vomir)

La boulimie et l'anorexie sont deux troubles distincts, qui peuvent alterner chez certaines personnes, mais qui sont fondamentalement différents.

Pour en savoir plus sur la boulimie, cliquez sur l'image suivante :  


les crises de boulimie sont souvent suivies de vomissements provoqués

 

Le grignotage compulsif :

La grignoteuse compulsive absorbe des quantités importantes de nourriture au moins deux fois par semaine. Ca peut être 1 kg de cacahuètes ou 5 plaques de chocolat, et c'est plutôt un aliment dit de plaisir. Elle cherche de cette manière à échapper à des émotions (à anesthésier une difficulté) mais ne parvient plus à se contrôler.

Obsédée par la nourriture, elle évite de se mettre à table, et mange relativement peu lors des repas. Incollable sur les questions de régime pour les avoir tous essayés, elle est quand même victime d'un surpoids, obèse parfois, entraînant d'autres problèmes de santé : diabète, hypertension ou hypercholestérolémie

Des signes d'alerte :

· Elle se nourrit toujours rapidement
· Elle préfère manger seule et donne le change, lorsqu'elle est en compagnie, en s'alimentant peu
· Elle est furieuse quand elle a trop mangé
· Elle déteste le sport et est sédentaire
· Elle achète la nourriture toujours en grandes quantités et conforme à ses goûts
· Elle ne prête pas d'attention à son aspect physique (ni coiffeur, ni maquillage, pas de gros frais en achat de vêtements) pouvant même aller jusqu'à ne pas se soigner.

L'orthorexie :

Il s'agit d'une nouvelle obsession nutritionnelle, dénommée «orthorexie nerveuse». Etymologiquement, orthorexie signifie « manger droit » – du grec «orthos» qui signifie correct et «orexis» qui signifie appétit.

Le problème de l'orthorexie ne réside pas dans la quantité de nourriture ingérée ou non, mais dans le comportement obsessionnel vis-à-vis du choix de cette nourriture. La personne orthorexique s'astreint en effet à des règles d'hygiène alimentaire très strictes et est obsedée par ce dogme de l’alimentation saine. Pour ne pas consommer de graisses ni produits chimiques considérés comme nuisibles à la santé, l'orthorexique passe des heures à étudier la composition des aliments et à réfléchir à son alimentation.

Comme pour tout autre trouble du comportement alimentaire, l'orthorexie isole des autres et conduit au repli sur soi.
 

 

Calculez votre IMC

Accueil |Forum

Tous droits réservés Calimera - BouliAna.com © 2003-2013
Reproduction totale ou partielle interdite sans autorisation de l'auteur.
Toute reproduction ou imitation est interdite et sera poursuivie.